2ème prix du cinéma européen

La puissante dynamique de construction européenne à l’oeuvre dans les années s’est aussi traduite par l’émergence de la belle idée d’un cinéma européen, traduite par la création en 1989 du prix du cinéma européen. L’Orchestre Symphonique d’Europe accompagnait à Paris sa 2ème édition.

« Pour que vive enfin cette idée si fragile et si neuve, le cinéma européen« . C’est avec ces mots que Frédéric Mitterrand accompagne l’arrivée de la présidente de la soirée, Liv Ullmann, au théâtre des Champs Elysées.

Image extraite du film "J'accuse" d'Abel Gance

Image extraite du film « J’accuse » d’Abel Gance

D’emblée, l’Orchestre Symphonique d’Europe, en fosse sous la direction de André Presser, ouvre la soirée avec l’accompagnement musical de la projection d’un extrait du « J’accuse » de Abel Gance.

Puissante en émotions, la soirée dédiée à Federico Fellini se déroule en présence des grands noms de l’Europe et de la culture : Jack Lang, ministre de la culture, Jacques Delors, Mélina Mercouri, de nombreux autres.

La succession de remises de prix enchaîne l’illustration de souvenirs émouvants de cinéma, des rires de ceux qui remettent ou reçoivent les prix, des images de moments disparus, toute l’âme d’un cinéma engagé et témoin du monde dans lequel il évolue, qu’il dessine, invente ou rappelle. Toute l’âme des multiples regards de multiples créateurs.

Extrait du générique de fin de l'émission prix du cinéma européen 1989

Extrait du générique de fin de l’émission prix du cinéma européen 1989

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

One thought on “2ème prix du cinéma européen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commenter via Facebook